Publié le

Mes premiers pas avec mon Raspberry pi 2

Depuis la sortie du Raspberry Pi, je voulais m’en offrir un, mais je n’ai jamais sauté le pas.

Cette semaine je me suis enfin décidé et j’ai reçu hier mon Raspberry Pi 2 !

Bien entendu j’avais déjà un projet en tête quand je l’ai commandé : faire un serveur IOT avec EasyIOT.

 

Installation du Raspberry Pi :

Première étape, créer une carte micro SD avec le système Raspbian.

Je ne vais pas détailler ici comment j’ai créé la carte micro SD car la documentation est très bien faite.

Une fois la carte prête, direction le Raspberry Pi.

J’ai configuré mon Raspberry Pi sans écran (pratique de le configurer en se connectant par ssh depuis mon iMac).

 

Réglages initiaux :

Par défaut le nom d’utilisateur du Rasperry Pi est « pi » et le mot de passe « raspberry ».

Pour la connection ssh, il suffit de taper dans le terminal

ssh pi@192.168.1.66

(En remplaçant 192.168.1.66 par l’adresse ip du Raspberry Pi).

La première étape est de changer le mot de passe de l’utilisateur « pi » :

pi@raspberrypi ~ $ sudo raspi-config

La fenêtre de configuration s’affiche :

config

On se place sur le choix 2, on valide et :

Capture2

On valide et on se retrouve dans le shell. On tape le mot de passe on valide avec entrée, on le confirme avec entrée.

La première étape est finie !

On va voir maintenant comment installer EasyIOT !

 

Installation de EasyIOT :

Première chose à faire, aller faire un tout sur iot-playground.

Je pourrais vous dire de suivre le tuto, mais j’ai eu quelques galères donc autant les partager ici.

 

Téléchargement d’EasyIOT :

J’ai eu quelques soucis avec la version v0.9, donc j’ai décidé d’installer la version v0.8, il se télécharge ici.

Je l’ai extrait sur le bureau et direction le terminal :

imac-de-jean-pierre:~ jp$ cd Desktop/
imac-de-jean-pierre:Desktop jp$ tar cf easy.tar easyiot
imac-de-jean-pierre:Desktop jp$ sftp pi@192.168.1.66
pi@192.168.1.66's password:
Connected to 192.168.1.66.
sftp> put easy.tar
Uploading easy.tar to /home/pi/easy.tar
easy.tar                                      100% 4559KB   4.5MB/s   00:01
sftp> exit

Direction le terminal avec la connexion ssh ouverte (oui ce terminal on ne le ferme pas) :

pi@raspberrypi ~ $ tar xf easy.tar
pi@raspberrypi ~ $ rm easy.tar

On a ainsi extrait notre dossier et effacé notre archive.

 

Préparation avant la configuration d’EasyIOT :

Petit tour de nouveau dans la configuration du Raspberry Pi :

sudo raspi-config

Choix 8 « Advanced Options », choix A6 « SPI »

« Would you like the SPI interface to be enabled » => Yes.

On valide.

« Would you like the SPi kernel module to be loaded by default ? » => Yes

Si le système ne le demande pas, on fait un petit reboot :

sudo reboot

On va connecter un module NRF24L01+ au Raspberry Pi (je ne l’utilise pas encore, mais on va quand même le connecter).

Attention là aussi avec le tuto, le modèle du Raspberry pi présenté n’est pas un Pi 2.

Untitled Sketch_bb

Installation de MONO :

Allez on attaque l’installation de Mono :

sudo apt-get update
sudo apt-gat upgrade
sudo apt-get install mono-complete

Ca prend en gros 5 minutes, des fois moins.

Configuration de EasyIOT :

Première étape, on se place dans le dossier d’EasyIOT pour changer les permission de fichiers  :

cd /home/easyiot
sudo chown -R root log
sudo chmod -R 644 log
sudo chown -R root config
sudo chmod -R 644 config

Je rajoute une étape par rapport au tuto sur IOT Playground car sinon les mesures n’étaient pas sauvegardées dans la base de données :

sudo chown -R EasyIoTDatabase.sqlite

Pour nous simplifier la vie, on va lancer EasyIOT comme un service (il sera donc lancé au démarrage du Raspberry PI) :

On commence par télécharger l’archive easyiot

Un petit coup de sftp comme tout à l’heure pour l’envoyer sur le Raspberry Pi, on repasse sur la console ssh (note on est toujours dans le dossier easyiot) et :

sudo mv ../easyiot.tar /etc/init.d/
sudo tar xf /etc/init.d/easyiot
sudo rm easyiot.tar

Il ne nous reste plus qu’à terminer la configuration pour le lancement automatique :

sudo chmod +x /etc/init.d/easyiot
sudo chmod +x startup.sh
sudo update-rc.d easyiot defaults

On peut stopper et mettre en en route le service avec les commandes :

sudo /etc/init.d/easyiot stop

sudo /etc/init.d/easyiot start

A présent EasyIOT est installé sur le Raspberry Pi et fonctionnel.

Prochaine étape ajouter un capteur température !