Monter un Diamond Extruder, c’est pas très compliqué, par contre coté réglages, je le trouve déjà plus galère.

Pour mes premières impressions, j’ai slicé avec Cura en utilisant la fonction « wipe and prime tower ». Le concept est simple : pour éviter de mélanger les couleurs, on monte en parallèle de la pièce une tour qui va en extrudant éviter de mélanger les couleurs.

Le point noir sous Cura est que pour plus de deux couleurs (même pour deux c’est pas terrible) ça pose 3 couches par couche de l’imprimante, je m’explique un peu pour être plus clair.

Avec une hauteur de couche de 0.2, la tour va monter de 0.6 en 0.6 du coup elle s’effondre assez vite et encrasse la buse (quand ça ne bouche pas la buse…). Bref c’est pourri.

J’ai donc cherché comment faire avec Slic3r qui n’intègre pas cette fonctionnalité.

En fait le concept est assez simple et on ruse un peu pour ne pas avoir une hauteur de couche à 0.4 sur une hauteur de couche de base de 0.2. Mes premiers essais sont plutôt pas mal, au détail prêt que je n’extrude pas assez de filament pour l’instant. voici un petit schéma pour une tour (j’en fais 3) :

tour

Alors en Vert on a un tracé que j’appelle « couche » en gros ce tracé est fait pour chaque couche.

En Rouge le tracé « nettoyage de buse » qui correspond à la sélection de la prochaine couleur.

Je vais continuer à remplir pour revenir vers le centre pour voir si je retombe sur le même système de tour de Cura et donc ne plus avoir de mélange de couleur sur ma pièce.

Coté codage, Slic3r permet de rajouter un gcode au changement de couche ( « After layer change G-code » ) ainsi qu’après le changement d’extruder ( « Tool change G-code » ).

L’After layer change G-code :

Le Tool change G-code :

Le soucis qu’il me reste est de faire fonctionner correctement la rétractation pour éviter la toile d’araignée entre les tours et la pièce à imprimer.