En début d’été j’ai commencé à monter la Sculptr d’ Ottavio Bortolin (ici). Pendant le montage, j’ai modifié quelques pièces (désolé je ne peux pas m’en empêcher) elles sont disponibles ici.

Bon par manque de temps, je ne vais pas revenir vers le montage, car même sans notice elle est très simple à monter (et franchement je me suis éclater sans notice !).

Pour la calibration, c’est là que les ennuis commencent (non mais ça va c’est pas la mort, il faut juste bien comprendre comment ça fonctionne ! Après ça va tout seul je le fais les yeux fermés maintenant).

Pour la calibration, je me suis servi de ce tutoriel recommandé par Ottavio.

Enfin ait le but de la calibration (pour résumer un peu) est de définie des offsets pour les 3 end-stops de manière a avoir un déplacement parallèle au plateau et à la bonne hauteur.

1. Définir des « tours »

On définit trois tours : X, Y et Z qui vont nous permettre de calibrer nos endstops :

deltachart

Avec la Sculptr, les coordonnées de mes trois points X, Y et Z sont :

  • Pour X : X-52 Y-30
  • Pour Y : X52 Y-30
  • Pour Z : X0 Y60

2. Calibration :

Pour lancer la calibration, on fait un premier G28 pour percuter les endstops et être du coup en haut, puis on descend sur X :

On est donc théoriquement et donc faussement à une distance du plateau de 5mm au dessus du point X.

On place une feuille de papier sous la tête et on descend tranquillement pour que la buse effleure le papier.

On fait un petit M114 et on regarde la valeur de Z

exemple :

ici Z nous donne -4, donc en gros pour que la buse touche le plateau on a un écart de 4 mm, réglons se problème :

La je dis à mon endstop qu’en fait il est 4mm trop haute et je corrige le problème !

Ensuite je passe à la tour Y :

On est donc sur la tour Y, et on refait comme pour la tour X (bout de papier, on descend …)

On fait un M114 et on obtient :

On a une correction de 8mm à faire sur Y donc on tape :

Oui, on oublie pas de reporter la valeur de correction sur X, sinon elle repasse à zéro et c’est le gros bordel !

Un petit G28 et on passe sur la tour Z et on refait pareil.

Attention cependant, au second passage, si par exemple on effleure le plateau en X avec Z=-0.5 par exemple, la nouvelle il faudra enlever -0.5 à la valeur précédente soit dans mon exemple on tapait au début M666 X-4 on va taper M66 X-4.5 (sans oublier les valeurs Y et Z).

Si par contre on a Z=0.5 on va ajouter cette valeur à la précédente donc M66X-3.5.

 

Personnellement, je répète 4 fois ces étapes pour ajuster mes valeurs et ainsi quand je lance un

Pour être au centre de mon plateau, en baissant de 5 mm la buse est à bonne hauteur.

Note importante :

Au début, au centre j’avais 2mm de trop (en gros sur X, Y et Z j’étais ok, mais au centre j’étais 2mm trop haut). 

En fait j’ai du aller modifier Marlin/ configuration.h et augmenter un peu le rayon de ma Delta :

Et là c’est parfait.

3. Pour aller plus loin : Octoprint.

Je suis tombé amoureux de ça pour contrôler mes imprimantes 3D. du coup j’ai regardé un peu comment je pouvais automatiser certaines taches, et voir pour ma calibration comment le simplifier un peu :

Je suis donc allé ajouter ceci dans config.yaml (dans le dossier .octoprint)

un petit reboot d’Octoprint et me voila avec ces nouvelles commandes dans l’onglet control :

sans-titre

Du coup je ne tape plus de commandes, j’ai juste à mettre mes valeurs de correction dans calibration, de sauver (qui envoie le M666 et le M500), j’ai le reporting pour avoir mon Z, bref je gagne un temps monstre !

Voici la vidéo :

Note : J’étofferai un peu plus l’article quand j’aurai un peu plus de temps !).